Covid, le point au 20.08.2020

Apparemment, la majorité des Suisses sont satisfait avec la gestion de la crise du Covid par nos autorités. Moi pas.
La TSR, Heidi news et autres se veulent rassurants. Oui, le virus est toujours là mais la situation est sous contrôle. Elle ne s’aggrave pas, au contraire la situation tend à s’améliorer si on compte le nombre de cas grave et de décès. Cet optimisme s’affirme avec une belle continuité depuis que la courbe du nombre journalier de cas a commencé à remonter au début juin. Aujourd’hui, j’entends dans nos média que cette montée n’est pas exponentielle, elle est plutôt linéaire. Elle n’a pas de raison d’inquiéter.

Connaissez-vous l’histoire du type qui saute du balcon du 7e étage et dit à chaque étage, « jusqu’à présent, tout va bien ». Erreur. En quittant le balcon il s’est mis sous l’effet de la loi de la chute des corps. La suite était écrite dès qu’il a quitté le balcon même si la conséquence n’était pas réalisée.

Nous vivons la même histoire qu’en mars. La leçon fut forte. Nous y voilà revenu D’accord, la montée depuis juin est moins régulière mais elle est quand même exponentielle. Le facteur de l’exponentielle a diminué (le temps de doublement était d’environ 16 jours en juin. Il est d’un peu moins d’un mois actuellement) mais nous sommes toujours sous l’emprise d’une loi exponentielle. La situation n’est pas tenable. Nos autorités ne font pas leur boulot. Est-on donc tellement incapable d’apprendre de l’expérience ?
C’est ennuyeux parce que la monté exponentielle de l’anomalie de la température terrestre est encore plus lente que celle du virus (doublement en 30 ans). La tache sera rude pour convaincre les autorités et les habitants du monde qu’il est urgent de sauver le climat et la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *