Science – actualité: septembre 2014

5.9.14, Science 345, 6201.

– 1101. BIOETHIQUE. Editorial, Berkelman & Duc. Culture of responsibility. On y lit : Why are scientists required to understand the individual risks to participants in a clinical trial but not required to have ethical training related to risks of research to the public ?… When the valance is unclear as to risks and benefits, as it currently is, should we not adhere to the principle of « first do no harm ? ».

– et encore

FRAUDE en Italie : Il est suspecté qu’une « criminal organization » of more that 40 people (dont une microbiologiste importante) colluded to profit financially from Italy’s fight with avian influenza –and possibly even helped spread the disease. P. 1105

Il y eu cet hiver la FRAUDE de Mme Obokata à l’Institut Riken au Japon: Comment produire des cellules souches par simple traitement physico-chimique. Suit le suicide du patron. Maintenant le Center for Developemental Biologiy de Riken (400 personnes) est repris en main avec changement de directeur et réduction de moitié ! On ne rigole pas avec la tricherie au japon. P. 1110

ENERGIE. Ethanol cellulosique. Ça avance. Le point. p. 1111.

 

12.9.14. SCIENCE 345, 6202

– 1234 – 7. MÉDECINE. Amy Wagner poursuit une longue recherche visant à redonner la jeunesse au souris âgées par infusion de facteurs de sang jeune. Il parait que ça marche mais l’ORI (office de research integrity) lui a fait durement retirer un article dont elle était responsable.

– 1242, 1340-43. PSYCHOLOGIE MORALE. Insight ; Hofmann et al. La perception et l’action morale ont été étudiées abondamment en laboratoire avec des jeux pas très naturels. Ici on observe sur le vif en en surprenant les personnes, aléatoirement, au télé portable pour qu’ils rendent compte de l’événement moral du moment. Ils confirment les observations connues de contagion morale (si on me fait du bien, j’ai tendance à en faire aussi), le pluralisme des valeurs morales chez un individu, la différence selon la couleur politique. L’évaluation est asymétrique ; en gros je vante ma grandeur et je gossip sur les dérives des autres. Beaucoup de données (disponibles) souvent étonnantes.

1256 – 1304. MÉDECINE. Dossier GLOBAL HEALTH. En particulier on note.

– 1258 – 9 : After the windfall : comment se distribue l’aide au pays en développement. a) Depuis 3 ans, le flux a cessé d’augmenter. b) La différence selon le payé aidé est impressionnante. En gros, les amis des USA reçoivent beaucoup, les autres peu.

1273 – 4. Melinda French Gates. Putting women and girls at the center of development. Target women and girls as engines of development.

1275 – 8. Sepulveda and Murray. The state of global health in 2014. Les données et le moyen d’y accéder. Il commence ainsi : The global health landscape looks more promising thane ver, although progress has been uneven.

 

19.9.14. SCIENCE 345, 6203

– 1435. MÉDECINE (Marianne). Au centre Rieken au Japon, première tentative thérapeutique de la dégénérescence maculaire avec un tissu d’épithélium rétinal obtenu à partir d’iPS (cellules souches induites)

– 1446 7. PLACÉBO. K. Servick. Outsmarting the placebo effect. Cher, l’effet placébo ! Il est usuel d’évaluer un médicament en comparant son effet à celui du placébo. Dans un tel test, il faut tenir compte de la variance de la réponse au médicament lui-même comme aussi de la variance de la réponse au placébo. Le nombre de personnes qui doivent être testées est d’autant plus grand que ces variances sont grandes. Il serait donc possible de faire une belle économie si l’on pouvait sélectionner des patients dont la sensibilité au placébo serait faible. Certains prétendent pouvoir sélectionner par test génétique des individus « placébo ». Questions : les autorités seront-elles d’accord avec cette méthode de réduire les couts ?

 

26.9.14. SCIENCE 345, 6204

– Premier article d’un traitement d’ebola sur des souris.

– 1549. EBOLA. Deux tests rapide pour 1 ou 2 $ sont prêts pour être évalués sur le terrain. Pour le moment il s’agit de les comparer à la méthode puissante mais lente et exigeante de la PCR.

– 1566-7, 1593-8. ÉNERGIE SOLAIRE. Voir 1.8.14, et aussi, pp 1566-7 : Perspective par T. Hamann : Les pérovskites prennent la tête dans la course à l’hydrogène solaire. Luo et. al + Graetzel. EPFL Water photolysis at 12.3% efficiency via perovskites photovoltaics and Earth-abundant catalysits. Deux cellules photovoltaïques (CH3NH3PbI3) en série servent à l’électrolyse de l’eau. Le but consistera à stocker l’énergie du soleil sous la forme utilisable d’hydrogène moléculaire. Pour qu’un système PV puisse être concurrentiel il doit être: 1) efficace , 2) bon marché , 3) élargissable à large échelle donc, en particulier, constitué de matériaux abondants et, 4) stable. Les 3 premières conditions trouvent ici une solution jusqu’ici incomparable dans le domaine. Dans l’état actuel, les cellules se dégradent en quelques heures pour des raisons mal comprises. On peut penser que la difficulté pourra être résolue.

– 1587 – 90. CLIMAT. L’image de couverture du cahier offre une illustration impressionnante de ce que peut être l’empreinte écologique. Borsa et al., Ongoing drought-induced uplift in the western United States. L’eau des nappes phréatiques irrigue une grande partie de l’agriculture mondiale, mais, dans plusieurs cas, l’extraction excède le remplissage. L’Inde du Nord et l’ouest des USA sont les cas les plus inquiétants (Gleeson, T., et al. (2012). « Water balance of global aquifers revealed by groundwater footprint. » Nature. 488(aug. 9): 197 – 200.). La sècheresse qui sévit depuis 2 ans en Californie a fait considérablement augmenter les prélèvements. La conséquence en est que, toute cette eau retirée puis évaporée, allège la Californie qui monte en vertu du théorème d’Archimède. En moyenne, cela représente 10 cm. Quelles en seront les conséquences ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *