Les Moutons de Sophie

SOMMES-NOUS DES MOUTONS? Ma chère cousine Sophie Forel propose sa réponse.

Un groupe de mouton face à un intrus.

Les moutons de sophie

SUR DES AFFICHES politiques en Suisse, les gens sont représentés par des moutons noirs… et blancs. Pour essayer de comprendre pourquoi et voter en connaissance de cause le 28 février, j’ai consulté tout d’abord un article d’un éleveur de moutons.

NOIRS OU BLANCS… SOMMES-NOUS DES MOUTONS? Souad Sellami

LE COMPORTEMENT OVIN DÉCRYPTÉ

 

L’auteur conclut:  «On voit que certains comportements et certaines réactions des moutons sont très prévisibles et que l’éleveur peut les mettre à profit dans tous les aspects de l’exploitation de son troupeau.»

Il affirme que les caractéristiques du comportement des moutons qu’il décrit, ont été établies à partir des observations de professionnels expérimentés en élevage ovin dans toutes sortes de conditions.

Pour avoir une vue plus scientifique, autant que possible, j’ai consulté le travail d’un chercheur vétérinaire dont voici quelques extraits (choisis): Il dit que, comme l’homme, le mouton est une espèce sociale et  il existe des règles de fonctionnement (hiérarchies sociales) qui favorisent la vie en groupe en réduisant les conflits.

Il ajoute que les mâles sont polygames et que le troupeau de mouton ne défend pas le domaine où il vit contre l’entrée d’autres troupeaux qui peuvent pâturer sur les mêmes surfaces, mais sans se mélanger.

Le mouton a tendance à imiter les autres animaux du groupe… ce qui peut se manifester par le phénomène parfois observé de «suicide collectif» (animaux qui se jettent en groupe dans le vide par exemple).

«Une des conséquences du comportement grégaire du mouton est la difficulté d’intégration d’un animal dans un groupe constitué. Si un étranger est introduit dans un tel groupe, il peut, pendant un temps très long, être rejeté par les membres du groupe et vivre en périphérie… »

Pour conclure notons que la couleur d’un mouton noir provient d’un gène récessif chez les moutons blancs. C’est le même processus qui fait qu’un enfant aux yeux bleus peut avoir des parents aux yeux bruns. Ils sont néanmoins du même troupeau… euh pardon, de la même famille!

Sources:

Quelques clefs pour savoir décoder le comportement ovin

Raymond Paquay. Comportement social du mouton. Filière Ovine et Caprine n°5, juillet 2003. FUNDP Namur

tps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Troupeau_de_mouton_en_for%C3%AAt.JPG

1 réflexion sur « Les Moutons de Sophie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *