Archives par mot-clé : finance

Servage digital

Cette année, du 14 au 16 octobre, le colloque d’Academia Engelberg avait pour objet « Les systèmes économiques du futur ». J’ai trouvé médiocre et d’un étonnant manque de souffle. Le président d’Avenir Suisse était lamentable, le président d’Économie Suisse était « sachlich » et intéressant, mais son message – ça va remarquablement bien chez nous, que faire pour que ça continue – était un peu court par rapport aux ambitions du colloque. Quant à la bande de théoriciens académiques, je n’ai pas compris grand-chose à ce qu’elle voulait dire. Notons que parmi les 13 conférenciers, il n’y avait pas une femme. Il faut le faire!

Pour moi, une seule présentation sortait du lot: Hennes Grassegger, un jeune économiste-journalise, auteur d’un récent pamphlet en forme de manifeste dénonçant le servage dans lequel nous enferme l’hydre de l’économie digitale. J’ai passé la soirée au Titlis avec lui. Il est gonflé, mais diablement intéressant. Grassegger, H., Das Kapital bin ich. Schluss mit der digitalen Leieigenschaft! 2015, Zurich, Berlin: Kein & Aber. Essayons d’y voir clair. Continuer la lecture de Servage digital

Recenssion : René Passet

René Passet. Les grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire.  LLL, 2010.
(Toujours sans bibliographie pour cause de blocage temporaire de l’application).

Pour mon Blog, semble-t-il, ce sont les femmes qui m’inspirent. Marianne m’avait obligé à clarifier qu’une métaphore, utile façon de s’exprimer, n’est pas un modèle qui lui se veut prédictif de la réalité. Laurée, au cours des étapes vers Genève, m’avait tenu au courant de ses progrès dans le gros bouquin de René Passet; 927 pages ; je les ai lues de la première à la dernière, démontrant ainsi tout l’intérêt que j’y ai trouvé. 
Ma synthèse : l’économie est trompeuse en voulant nous faire croire qu’elle est une science et Passet est ambigu dans ses métaphores scientifiques qu’il développe comme des modèles. Continuer la lecture de Recenssion : René Passet