Archives mensuelles : octobre 2020

L’actualité sci. de Jacques en septembre 2020

J’espère que ce maigre envoi ne marque pas la fin de mes rapports mensuels parce qu’il est tellement fascinant de suivre la marche de la connaissance.

Par exemple, je vous ai souvent parlé ces derniers temps des extraordinaires phénomènes liés à la physique à deux dimensions – les films de graphène en particulier. J’entendais l’autre jour la rumeur d’un moteur étrange dont le principe serait le suivant. Le mouvement brownien est la forme ultime de la dégénérescence de l’énergie. Dans un volume (trois dimensions), chaque particule porte trois unités d’énergie thermique (3 x1/2 x kT). On ne peut rien en tirer. Quelle est l’énergie du mouvement brownien dans un film de graphène ? 2 x 1/2 x kT, j’imagine. Une rumeur court qu’il serait possible de faire couler l’énergie du mouvement brownien 3-dimensionnel dans un système à 2 dimensions, libérant ainsi ½ x kT pour faire quelque chose. 

Je serais bien triste de ne plus trouver le temps et les éclaircissements qui me permettent de découvrir la suite de cette aventure – et de bien d’autres.

Pourtant l’état de la vie et du climat m’inquiète beaucoup. Récemment, avec un ami, nous concluions un projet d’article sur l’origine de l’échauffement climatique en remarquant que le fond du problème réside dans la croissance exponentielle de la consommation des combustibles fossiles. C’est cette croissance exponentielle qu’il faut comprendre. La réponse se cache sans doute dans notre système économique et dans la nature humaine. C’est plus compliqué que le graphène et j’y suis bien moins à l’aise.

Pourtant, je m’efforce d’y faire quelques progrès.

C’est, principalement, pour cette raison que mes rapports scientifiques maigrissent dangereusement. Je n’ai quand même pas l’intention de les abandonner.

Continuer la lecture de L’actualité sci. de Jacques en septembre 2020