Archives du mot-clé sexe

Actualité scientifique de janvier 2016

 

Dans la livraison du jour, j’aime particulièrement,
– l’histoire du papa pinson veillant à l’éducation du gamin dissipé (Science du 15 janvier). Il faut voir le minifilm.
– les campagnols qui se stressent à cocoler leur parent stressé (22.1).
– Timon, dans le même cahier, tu noteras la suite de notre discussion sur l’avantage de la biodiversité.
– et tout au long, suite, mais pas fin, de la saga CRISPR/Cas9. Continuer la lecture de Actualité scientifique de janvier 2016 

Transcendance

Alison Jolly est morte le 6 février. Il est bon de se souvenir d’elle [1].
Figure 1
Alisson Jolly
Primatologiste remarquable, elle a mis en évidence, dès les années 60, chez les lémurs de Madagascar, une organisation sociale où les femelles sont dominantes. Avec son mari, économiste du développement, elle s’est engagée pour qu’il soit tenu comptes des populations locales et de leurs besoins spécifiques dans les politiques de développement durable. Avec lui, elle a aussi eu 4 enfants – et autant de petits-enfants – pour lesquels elle a écrit une collection d’histoires illustrées. Pas mal ! Ici nous voulons retenir une autre de ses contributions. À une époque où l’idée générale voulait que « l’outil fait l’homme », c’est elle qui, dès le début de son travail, a promu l’idée que la socialisation est le moteur de l’évolution humaine (Jolly 1999). L’idée vaut la peine d’être suivie. Résumé : Nous posons une hypothèse : l’émotion transcendantale est dans la nature humaine, comme l’est, par exemple, la compétence à acquérir le langage. Nous verrons : (i) l’origine évolutive de cette faculté; (ii) en quoi agit-elle ici et maintenant ; (iii) quelles conséquences devons-nous en tirer ? Continuer la lecture de Transcendance 

La poule et l’oeuf

Il y avait discussion. L’un trouva mauvais l’argument de l’autre. Il le disait circulaire, il citait la poule et l’œuf. Pour l’argument, nous y reviendrons mais pour la poule, j’ai une remarque.
La poule fait l’œuf qui devient poule, qui fait l’œuf, etc. Passons, y’a rien à dire, l’affaire est vue!
Oh que non point! Elle est mal vue, il manque un détail. La poule fait l’œuf, qui devient poule, qui rencontre un coq… C’est ainsi que, mine de rien, la poule se trouve liée à 4 milliard d’année d’histoire et à l’ensemble de la vie.
C’est aussi comme cela, qu’avec une métaphore, on peut faire n’importe quoi. MISS (make it simple and stupid) impressionne et tant pis pour ce qui se perd. Le populisme en fait son beurre.

L’espèce en biologie: une histoire de sexe.

Ça n’est pas ce qui est qui compte,
C’est l’histoire,
C’est l’histoire,
La façon dont on la raconte
Pour le faire savoir.

Selon Yves Duteil

J’apprécie le groupe ∏ pour la culture de chacun et la bienveillance de tous. Récemment, nos réflexions se sont d’avantages tournées vers la biologie. Nous discutons de questions telles que: « Qu’est-ce que la vie ? », ou « L’épigénétique donne-t-elle raison à Lamarck contre  Darwin? »  Lors d’une des dernières rencontres, nous avons parlé d’espèces et j’ai cru comprendre que, pour plusieurs d’entre nous, le concept semble être un construit culturel plus qu’une réalité naturelle. Cela n’est pas une surprise, à ∏, le mot devient souvent le fait. La tendance est semblable dans le livre de Kupiec (2013) sur lequel Françoise a attiré notre attention. Pas de surprise là non plus, le sujet annoncé porte sur l’histoire et ses débats.

Dans ce qui suit, je vais essayer de ramener le mot à son concept et de montrer que, chez les eucaryotes qui se reproduisent sexuellement, il s’agit d’une solide réalité naturelle. Continuer la lecture de L’espèce en biologie: une histoire de sexe.